L’entretien du site de Poilvache

DSC00014

Poilvache constitue le pôle d’attraction médiéval par excellence de la Haute-Meuse mais c’est aussi un remarquable site naturel, classé d’ailleurs à ce titre.  Propriété de la Région Wallonne, le site est à la fois placé sous la responsabilité du DNF (département Nature et Forêts) et de la Direction de l’Archéologie.  Si l’ASBL « Les Amis de Poilvache » assure, sous la coordination de la Maison du Patrimoine Médiéval Mosan (MPMM) de Bouvignes, la gestion touristique du site (l’accueil des touristes, les visites guidées et autres animations), c’est le DNF qui a en charge l’entretien « vert » du site… Dans la pratique, la MPMM bénéficie d’une subvention annuelle lui permettant de supporter la rémunération d’un agent chargé de procéder à l’entretien des sites de Poilvache, de Crèvecoeur et de Château-Thierry.  Un comité d’accompagnement qui réunit tous les acteurs concernés veille à ce que les travaux d’entretien rencontrent les attentes tant du DNF que de la Direction de l’Archéologie mais aussi du public.  A beaucoup d’endroits, un fauche tardive est pratiquée pour favoriser au maximum la biodiversité des lieux.  A d’autres endroits, le dégagement des voies d’accès ou de certaines parties du site est primordial si l’on veut garantir les meilleures conditions de visite possibles sur le site.  Il faut aussi traiter les problèmes liés aux arbres vieillissants ou encore à la présence de lierre dans les ruines.

Le comité d’accompagnement s’est donc réuni sur le site de Poilvache ce mercredi 2 octobre 2013 au matin pour évaluer le travail accompli en cours d’année et pour convenir des travaux à réaliser en 2014.  Des travaux permettant d’améliorer l’accessibilité de certaines parties du site sont également envisagés.  C’est notamment le cas de la tour située à l’angle nord-est du château, actuellement inaccessible pour des raisons de sécurité.

DSC00012

A propos PE

Conseiller communal et membre de plusieurs commissions et associations locales travaillant sur l'aménagement du territoire. Animateur du groupe Sentiers d'Yvoir, acteur du Plan Communal de Développement de la Nature. Attentif à la défense des patrimoines de la haute-Meuse...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.