Le numéro 81 du Bulletin des Amis de Poilvache bientôt disponible…

Poilvache 81 couverture1Un très beau numéro de fin d’année dans la hotte du Père Noël… lui aussi un grand défenseur méconnu de la cause de Poilvache !

Comme le veut la tradition, notre bulletin publie exclusivement des articles originaux qui apportent des éclairages variés et parfois inattendus sur le site de Poilvache.  Voici, en bref, le menu de cette dernière édition 2012…

Freddy Bernard vous invite à poursuivre l’étude toponymique de Méraude et vous propose également 3 articles consacrés à la fondation de la forteresse de Poilvache, à l’histoire de ses différents propriétaires et à l’origine de la BD. Patrick Evrard, vous propulse au 18e siècle par la relation de l’épisode de la révolution Brabançonne de 1790, puis, à travers un second article, il retourne au Moyen Âge avec cette étonnante question  » En quelle langue s’exprimaient alors les hommes d’arme de Poilvache ? ». Marie-France Elias-Libois, quant à elle, a choisi de vous parler de la folie au Moyen Âge, thème de l’exposition qui se tient au Musée Provincial des Arts Anciens du Namurois. Enfin, sous la plume de Inès Leroy de la Maison du Patrimoine Médiéval Mosan, vous en apprendrez un peu plus sur la technique de la maçonnerie à la chaux utilisée à l’époque de l’édification de Poilvache et retrouverez l’équipe des bénévoles qui ont participé en avril dernier au stage organisé par la Maison de la Paix-Dieu sous la direction de Monsieur Jacques de Pierpont.

Si vous souhaitez découvrir ce dernier numéro de notre bulletin, nous vous rappelons qu’il est envoyé gracieusement à tous les membres de notre ASBL et… qu’il est très simple de devenir membre: il suffit de visiter la page ad hoc de notre site !

A propos PE

Conseiller communal et membre de plusieurs commissions et associations locales travaillant sur l'aménagement du territoire. Animateur du groupe Sentiers d'Yvoir, acteur du Plan Communal de Développement de la Nature. Attentif à la défense des patrimoines de la haute-Meuse...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.