Le « Grand Pignon »

Le « Grand Pignon » de Poilvache est un joyau exceptionnel : un témoin de l’architecture civile dans un contexte rural et militaire.

La maison au Grand Pignon est l’édifice civil le mieux conservé de la forteresse. Il est vraisemblable qu’elle ait été la propriété de l’une des familles nobles dont on sait par les textes qu’elles possédaient des biens à Poilvache. Leur statut social leur aurait en tout cas permis de faire construire un tel bâtiment, coûteux en raison de l’existence d’aumoins un mur pignon complet en pierres comportant de grands blocs taillés.

La maison comportait quatre niveaux : cave et citerne en sous-sol, pièce principale d’habitation et peut-être cuisine au rez-de-chaussée, chambre(s) à l’étage et enfin les combles. Les parois intérieures de même qu’une partie de la façade étaient assurément construites en pans-de-bois.

Edifiée en s’appuyant à l’une des courtines, comme la plupart des constructions du site, la maison ne pouvait cependant pas être un obstacle aux déplacements de la garnison sur le chemin de ronde. C’est la raison pour laquelle une porte fut aménagée dans le mur pignon oriental. La chambre et le chemin de ronde étaient à peu près sur le même niveau et il est vraisemblable qu’ils aient été séparés par une cloison en pan-de-bois.

Description précédente            Description suivante      Retour au plan d’ensemble